P2280737

P2280752

P2280745

P2280778

P2280780

Manahoana,

 

Ce matin, je pars au collège à 6h30. Comme il pleut un peu je fais très attention à ne pas glisser et finalement je mets 1 heure pour arriver à l'école. Lorsque la première sonnerie retentit il n'y a presque pas d'élèves. Compte tenu de l'état des routes, ils ont tous mis plus longtemps à arriver comme moi.Finalement seulement 2 élèves de la classe de 9ème seront absents ce matin. La prof s'absente pour aller voir sa maman me dit-elle donc je commence le cours toute eule en revoyant le vocabulaire autour du thème de la pluie, c'est d'actualité. Finalement, elle arrive environ 20 minutes plus tard alors que je suis passée à des révisions sur le verbe être et avoir.

A 9h15 Rado vient me chercher en skoot car nous devons partir avec Henri et Estelle au village de Mérikanjaka qui se trouve à 5km. On nous attend certainement pour déjeuner et Estelle doit prendre en photo les 8 points d'eau qui ont été installés dans le village grâce à l'association.

Je ne suis pas du tout fière ce matin sur le skoot car comme d'habitude je suis toujours habillée aussi légèrement et si nous tombons c'est une catastrophe. Mais Rado est très prudent il sait très bien par où passer et ne roule absolument pas vite.

Finalement, Henri n'arrivera qu'à 13 h , vraiment les Malgaches ne sont pas ponctuels. J'aurais pû assurer le 2ème cours d'autant qu'il ne me reste qu'une seule journée au collège. Le temps passe trop vite, c'est affreux.

Nous partons donc vers 13h30 à pieds en direction de Mérikanjaka, village que je connais car j'y suis déjà allée en 2014. J'avais beaucoup aimé car sur le chemin qui mène au village les paysages sont différents,.Nous mettons 1h15 pour arriver et nous avons beaucoup de chance car il fait super beau. La région est vallonnée contrairement au village de Mahazaza qui est très plat. Il s'agit d'un village typique de Madagascar où les habitants n'ont pas l'électricité et ont dépuis peu accès à l'eau grâce aux réalisations de l'association. Les habitants sont pauvres et vivent principalement du travail de la terre. Nous passons également devant la nouvelle école primaire financée également par l'association .Au moins, les enfants peuvent être scolarisés sur place et n'ont pas besoin de faire plus d'une heure de marche pour aller à l'école. Par contre, comme il n'existe pas de collège les enfants n'ont pas d'autre choix que de se lever tôt et marcher jusqu'à Mahazaza.

Nous sommes accueillis très chaleureusment par René , quelques adultes et un groupe important d'enfants qui nous suivra tout l'après midi.

Comme d'habitude, nous prenons beaucoup de photos, vous l'aurez certainement compris mais les malgaches adorent prendre des photos et surtout être pris en photos. Certains habitants souhaitent que nous visitions leur maison, ils sont très conviviaux et souhaitent nous faire partager leur quotidien.

Alexia et Alexia ne sont pas déçues car elles ont apprécié de visiter ce village typique, les paysages de toute beauté et la chaleur et la convivialité de ses habitants.

Nous avons passé de très bons moments et nous repartons sous le soleil pour Mahazaza.

 

Demain, c'est ma dernière journée au collège et je vais dire au revoir aux soeurs et aux autres enseignants . Je dois repasser la semaine prochaine mais n'étant pas certaine de voir tout le monde je préfère leur dire au revoir demain.

 

Veloma,

bakely