Manahoana,

 

La fête en fait a débuté dès qu'Henry est arrivé hier soir à Mahazaza. Dès qu'il est là, il y a encore plus d'animation à la maison des bénévoles. De plus, de nombreux villageois passent le voir.

 

P2220337

P2230367

P2230412

P2230448

P2230469

Ce matin, comme nous ne travaillons pas tout le monde traine un peu et nous ne commençons à préparer la salle que vers 10h. La fête est prévue à 14 h dans la salle de la bibliothèque. Chacun s'active pour que tout soit prêt mais malheureusement alors qu'il ne pleut pas encore l'électricité est coupée. Il faut donc trouver un groupe électrogène pour pouvoir animer la fête et danser. Les Malgaches n'anticipent absolument pas mais par contre, ils savent se débrouiller en cas d'imprévu. Ce n'est donc que vers 15 h environ que la fête débute. Nous n'avons pas terminé d'appeler les gagnants au concours et de distribuer les prix qu'un orage arrive et qu'il se met à pleuvoir. Heureusement que nous avons préparé la salle car nous n'aurions pas pu tous tenir sous le préau.

Non seulement les 6 premiers dans chaque catégorie, (poême en français, poêmes en malgache et dessin ) ont eu un lot significatif mais nous avons pu également offrir un cadeau à tous les autres participants. Tout le monde est heureux et je le suis également car je ne pensais pas que ce concours que j'ai organisé pour la première fois en 2014 aurait toujours autant de succès tous les ans. Même lorsque je ne suis pas là, mes amis l'organisent. C'est une occasion de voir surtout les jeunes des villages de la commune et d'échanger sur les réalisations de l'association. Ici tout le monde connait l'association Le Lémurien de Madagascar car elle a beaucoup oeuvré pour plusieurs villages autour de Mahzazaza. Entre la construction de l'école primaire, les adductions d'eau, la reforestation, les cours de français donnés par les bénévoles, etc les projets sont multiples.

Nous distribuons les gâteaux que j'ai fait depuis jeudi ainsi que d'autres friandises et boissons. La pluie ne cesse pas et d'ès qu'une acalmie arrive une grande partie des fêtards se sauve et nous restons un petit groupe à danser.

Certains trainent encore un peu et la soirée se terminera autour d'un bon repas préparé par Tanjouna. Comme il pleut, certains amis présents ne peuvent pas rentrer chez eux compte tenu de l'état des routes. Ce soir nous sommes 15 à diner et autant à rester dormir. L'hospitalité Malgache n'est plus à démontrer. Heureusement il y a 4 chambres et dans la notre des lits superposés donc tout le monde a bien un lit.

Après un diner animé nous nous mettons à chanter et la soirée se poursuivra ainsi en chanson et en rires.

 

Veloma

Bakely